Le secteur public a une solvabilité certaine et rassurante mais paie t il à échéance ?

La mise en place de CHORUS (base SAP) dans les administrations de l’Etat n’est pas terminée, elle se fait progressivement. Ce nouveau système de gestion budgétaire s’accompagne de nouvelles procédures qui doivent entrer dans les mœurs et modifient les habitudes … Une fois maîtrisée, la chaîne de paiement présente des résultats encourageants : les administrations équipées de Chorus depuis janvier 2010 ont un délai de paiement d’environ 30 jours contre 40 pour celles équipées en janvier 2011 !

Le mauvais élève reste la Défense Nationale : majoritairement décentralisée, cette administration travaille avec de nombreuses PME, qui le plus souvent n’ont qu’un seul client et investissent massivement pour le satisfaire. Le délai de paiement moyen en 2011 est de 49 jours ; on note néanmoins une amélioration puisqu’en 2010 il était de 69 jours !

En ce qui concerne les collectivités locales, le programme Helios planifie la chaîne de paiement : les établissements publics ont 20 jours pour transférer l’ordre de paiement au Trésor Public qui dispose alors de 10 jours pour le paiement effectif. En 2011, le délai de paiement moyen des locaux a été de 26 jours (contre 25 en 2010). L’outil de gestion comptable des collectivités est plus ancien que Chorus et n’a pas nécessité de nouvelles procédures. Les derniers à avoir basculé sont les établissements de santé et les Régions ce qui explique la légère dégradation de l’indicateur d’un point sur 2011.

Les périodes d’adaptation aux progiciels sont responsables de ces mauvaises performances. Globalement le secteur public a réalisé un bel effort depuis l’entrée en vigueur de la LME, il ne lui reste plus qu’à maîtriser les nouveaux outils et circuits et en finir avec sa réputation de mauvais payeur !

Plus d’infos dans le dernier rapport de l’Observatoire des délais de paiement – Banque de France

Partagez

Laisser un commentaire