Florent Guigue, associé-gérant fondateur du cabinet Emergeances depuis plus de 10 ans, accompagne les entreprises dans leurs problématiques de fusion-acquisition, cession, transmission, valorisation et d’une manière générale sur toutes leurs problématiques de développement. Membre fondateur du réseau FRANCESSION (17 cabinets en France), partenaire BPIFrance (Ex Oseo) et du cabinet ALTHEO (chasseur d’entreprise) pour le Nord et la Belgique, SPS a souhaité échanger avec cet homme de terrain !

Florent 2013-couleur

 

SPS : Florent Guigue, véritable expert du développement, diriez vous qu’aujourd’hui la thématique Impayés est au coeur de la gestion des entreprises ?

FLG : La thématique Impayés est un enjeu majeur pour la bonne santé des entreprises et c’est surtout un enjeu vital qu’elles ne peuvent plus éluder. Je considère même que son oubli est un acte de mauvaise gestion qui devrait être répréhensible au même titre que l’ABS.

 

SPS : Aujourd’hui plus qu’hier ?

FLG : Encore plus aujourd’hui avec une conjoncture économique aléatoire. Je pense sérieusement que l’ « IMPERMANENCE » des affaires, qui se vérifie chaque jour un peu plus, ne permet plus de ne pas gérer cette thématique.

 

SPS : Pensez vous que les chefs d’entreprises soient suffisamment informés sur ce sujet ?

FLG : Non. Même si il y a eu une réelle prise de conscience.

 

SPS : Êtes vous surpris qu’un tiers des impayés résulte d’une non action du créancier? Simplement des débiteurs qui attendent qu’on les relance …

FLG : Non. Je penses même que l’action de recouvrement est un acte de bonne gestion commerciale…. et que de facto les entreprises doivent l’intégrer dans leur démarche. Je juge moi même mes prestataires à leurs capacité à me rappeler et je m’amuse des délais de certains !  

 

SPS : Le dirigeant qui souhaite céder son entreprise doit il être vigilant au Poste Clients au même titre que d’autres lignes ?

FLG : C’est un aspect trop souvent négligé et qui pourtant donne toute sa valeur à l’entreprise.

 

SPS : Et celui qui achète? Quelles vigilances sur l’encours Clients ?

FLG : Tout dépend des dossiers et de la typologie des métiers mais disons que c’est un élément qui fait souvent l’objet de surprise après la reprise ! En effet cette partie est trop rarement auditée et pourtant , c’est assez facile à tester !

 

SPS : Et vous : avez vous déjà craint ou subi un impayé ?

FLG : A ce jour : non… mais c’est en grande partie lié à la nature de mon activité très intuitue personae et la confiance réciproque que les clients et moi nous devons ! Mes honoraires sont principalement des Success Fees…. autant vous dire que cette partie ne laisse pas de place aux Impayés ! Je dirais même que ce serait un élément de rupture immédiate de mes relations avec mes clients.

 

SPS : Florent Guigue, merci pour ce partage  et à bientôt avec le Pôle d’Experts Indépendants

 

EMERGEANCES
http://www.emergeances.com/

Partagez

Laisser un commentaire