A partir du 1er février 2014, les entreprises devront adopter le format européen SEPA pour les prélèvements et virements.
Or, on constate qu’à quelques jours de l’échéance, peu d’entreprises sont prêtes et on peut craindre des perturbations dans le traitement des ordres de paiement!
En effet, une prise de conscience tardive va entraîner le débordement des fournisseurs de solutions et un risque d’erreurs et buggs faute de tests.

 

 

SEPA signifie Single Euro Payments Area : pour faire simple, il s’agit pour l’Espace SEPA (soit 33 pays) de partager les mêmes moyens de paiement. L’IBAN (International Bank Account Number) et le BIC (Business Identifier Code) remplacent le RIB (Relevé d’Identité Bancaire national).

Les fichiers informatiques échangés entre entreprises et banques vont être modifiés. En terme de contenu, vos références passeront de 31 à 140 caractères. Votre base de données Tiers (Clients et Fournisseurs) est donc impactée, aussi tous les services de l’entreprise sont concernés.

 

Cette migration SEPA dont le but est de renforcer, au delà de la monnaie unique, l’intégration financière et monétaire de l’Europe se fera en 2 temps :

1er février 2014
Le virement et prélèvement SEPA remplacent le virement et prélèvement nationaux.

1er février 2016
Les TIP (titres interbancaires de paiement) et télérèglements se conformeront aux normes SEPA.

Espace SEPA

Que devez vous faire?

1. Valider que votre outil de gestion (pro/logiciel par exemple) soit compatible avec les exigences SEPA
2. Contacter votre banque pour convenir du format d’échanges des données pour être payé et pour payer
3. Disposer des coordonnées bancaires IBAN et BIC de vos clients et fournisseurs
4. Informer vos clients de votre avancement / migration SEPA.
Contactez SPS pour vous accompagner dans cette obligation !

 

 

Site officiel SEPA : http://sepafrance.fr/?home?home

 

Partagez

Laisser un commentaire