help
Les grands groupes font subir actuellement aux entreprises une réelle pression en imposant des conditions financières abusives à leurs fournisseurs, la plupart du temps PME qui ne peuvent se permettre de « se fâcher » avec un client incontournable.

 

Les délais de paiement actuels font de la France l’un des mauvais élèves en Europe.Aucune difficulté financière ne justifie un tel rallongement des délais. Les grands groupes ont opté pour une stratégie de développement fondée sur une trésorerie excédentaire et chacun assiste à un non respect de la LME.

 

Les PME refusent d’être les otages des puissants de la distribution et interpellent aujourd’hui les pouvoirs publics, comme l’association patronale CROISSANCEPLUS dans sa lettre ouverte parue dans le Monde du 15 décembre dernier.

 

On peut imaginer que le sujet fera l’objet de propositions en cette année électorale pour tenter d’équilibrer ce rapport de force.
source : les échos
Lire l’article sur Les Echos

Partagez

Laisser un commentaire